La réponse de M. Hollande aux Français : un mépris total

LeMéprisFrançois Hollande disait dimanche aux Français qu’il les avait entendus. Il n’a pas dit qu’il les avait compris. Il vient en tous les cas de leur signifier à quel point il les méprise.

A moins qu’il ne s’agisse, pour celui qui se comporte en enfant têtu et gâté, d’une punition virulente pour tous ceux qui ont manifesté si clairement dans les urnes leur opposition à son projet et à son gouvernement.

Il n’y aura donc pas de changement, sinon pour son « pauvre » premier ministre, tombé presque malgré lui dans le plus vicieux des pièges, sciemment tendu pour lui par celui qui l’a choisi, pour le faire bruyamment tomber. Et avant longtemps.

Car M. Hollande n’a d’autre ambition que de garder la place -fut-elle parfois inconfortable- qui paraissait pour lui inespérée. L’essentiel de son travail, et il y passe semble-t-il du temps, n’est pas de redresser la France, encore moins de servir les Français, mais bien d’écarter de son chemin tout ceux qui lui feraient obstacle.

L’Histoire a connu de tels personnages, ils y sont récurrents. Certains finissent très mal.  L’avantage des démocraties est qu’elles donnent aux peuples, avec leur vote, le moyen légal de les écarter du pouvoir, du moins momentanément. Notre impatience est aujourd’hui sans borne pour qu’avant trois ans, nous puissions enfin voir venir ce changement.

Au Champ de Mars, ce n'est pas la vérité qui compte, c'est le mensonge !

La » manif pour tous » et ses participants n’ont décidément suscité que mépris de la part du chef de l’état.

Le mariage qu’il veut permettre pour TOUS, il n’en a rien à faire pour lui-même, qui est père de quatre enfants dont il a tout de même floué la mère. Elle n’était pas contre pourtant, Ségolène, elle en rêvait sans doute, elle y croyait encore, en 2006, comme l’ont rapporté alors les journaux, et pas seulement « people » qui suivent de près ce genre d’évènements.

Alerte enlèvement
Champ de mars le 13 janvier 2013

340.000 personnes, c’est le chiffre auquel il prétend  limiter  le nombre de manifestants. Aujourd’hui, la Préfecture insiste.

Qu’auraient dit Michel Polnareff ou Johnny Halliday si on avaient lors de leurs prestations, diminué ainsi de plus de la moitié le nombre de leurs spectateurs ! (800.000 pour Johnny)

champ de mars
Champ de mars aux JMJ de Paris

Car nul n’ignore à Paris (et même ailleurs) ce que peut contenir ce Champ de Mars, quand il est plein d’une foule en liesse : 800.000 personnes, sans compter les allées latérales. Ceux des JMJ s’en souviennent, ils étaient 1million 200.000 !

Que dit-on d’un Etat où le mensonge peut s’afficher aussi ouvertement ? Où l’on méprise ainsi la vie des autres, les opposants ?